Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Regard Humanitaire

Regard Humanitaire

Action humanitaire - Population vulnérable - Impact durable

Afrique: La leçon Kényane sur le mobile money

Afrique: La leçon Kényane sur le mobile money

Pendant qu’en Afrique francophone on piétine, l’Est du continent quant à lui évolue à grande vitesse sur le paiement mobile.

Grâce à un taux de pénétration mobile de près de 78%, le Kénya est aujourd’hui le premier pays africain (et même mondial) où le paiement par mobile représente une grande partie des transactions quotidiennes.

Le mobile money désigne toutes les transactions effectuées depuis un téléphone mobile et débitées soit sur une carte bancaire, soit sur la facture opérateur ou soit sur un porte-monnaie électronique. Il y a 3 catégories de paiement par mobile: les paiements à distance comme le paiement mobile sur les sites de commerce électronique, les paiements de proximité devant une borne et les transferts d’argent de mobile à mobile.

Le mobile money est un moyen de paiement bien intégré dans cette partie du continent et selon les avis d’experts, les perspectives pour le continent sont intéressantes.

Safaricom est l’auteur de cette révolution technologique. En 2007, l’opérateur kényan lance son service de paiement via mobile M-Pesa et devient pionnier parmi les acteurs du marché à tourner le dos aux systèmes bancaires traditionnels. Depuis, la filiale du géant britannique de la téléphonie Vodafone, connaît une croissance exponentielle. Le service M-Pesa compte aujourd’hui au Kénya, selon le site Business-en-afrique.net, près de 18 millions d’utilisateurs au total qui effectuent près de 8 millions de transactions par jour. Au Kénya, elles représentent 60% du produit intérieur brut du pays. Depuis le lancement de ce système au Kénya, il y a huit ans, il s’est effectué l’équivalent plus de 31 milliards de francs de transactions. Le boom en Afrique des téléphones portables à bas coût (moins de 30 dollars) explique également en partie ce succès.

L’hôtellerie bénéficie largement de ce succès impressionnant du paiement par mobile. Selon le site africain de réservation d’hôtels en ligne, Jovago.com, 30% des clients kényans ont utilisé le mobile money pour réserver leurs chambres d’hôtels en 2015.

D’autres pays utilisent également le paiement mobile (essentiellement en Afrique de l’Est) mais le continent renferme de gros marchés potentiels tels que l’Ethiopie où des opérateurs sont entrés en service (M-Birr) ou encore le Sénégal.

Malgré un taux de pénétration mobile dépassant les 60%, l’Afrique francophone a du mal à suivre l’exemple kényan. On dénombre encore peu d’utilisateurs, moins de 10% des consommateurs, qui utilisent le mobile money pour leurs différentes transactions.


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article