Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Regard Humanitaire

Regard Humanitaire

Action humanitaire - Population vulnérable - Impact durable

Cameroun : la plage de Yôyô, un site impressionnant

Cameroun : la plage de Yôyô, un site impressionnant

Si vous cherchez un endroit où vous rendre en amoureux ou alors pour du divertissement, rendez-vous à la plage de Yôyô, un endroit de rêve. Jovago.com vous fait visiter une des plus belles plages du pays.

Elle n’a pas la même réputation que les célèbres plages de Kribi et de Limbé, pourtant la plage de Yôyô au premier regard vous donne envie de la visiter. Située dans un endroit perdu dans la localité de Mouanko, région du Littoral, elle se présente sur une longue ligne de sable blanc qui fait face à l’océan juste au bout du delta du fleuve wouri.

Pour vous y rendre, Partez en direction d'édéa et comptez deux heures de pistes. Après avoir traversé le péage unique de la localité, prenez la piste qui vous indique Mouanko : Il ne vous reste plus qu'à suivre la piste principale. Dépassez Mouanko et poursuivez vers Yoyo 1 puis Yoyo 2, la plage est juste là.

Il n'y a strictement rien à faire sur place, si ce n'est bronzer et se baigner. Prévoyez boissons et piquenique. Un parasol ne sera pas de trop car vous ne trouverez aucun arbre là-bas pour vous faire un peu d'ombre. Vous ne trouverez rien sur place juste cet endroit magnifique qui vous accueille à bras ouvert. L'île aux singes peut constituer une belle halte si vous avez prévu un long week-end







Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Manga Ngohe 23/09/2016 15:25

Manga Ngohe, la vertèbre du cachalot, l'os que les chiens n'ont pas pu ronger.

Manga Ngohe 23/09/2016 15:23

« Elle n’a pas la même réputation que les célèbres plages de Kribi et de Limbé, pourtant la plage de Yôyô au premier regard vous donne envie de la visiter. »
Si Mouanko est le chef lieu d’arrondissement, Yoyo 1 et Yoyo 2 sont des plages situées en terre Mulimba (Malimba comme certains préfèrent). A l’origine cet endroit était appelé ‘Mbèng’a Mulimba’ (En aval de Mulimba ou au large de Mulimba) c’était un campement de pêche. En raison de l’abondance qu’on y trouvait, les pêcheurs ont appelé ce campement de pêche Yoyo (yoyo = abondance, profusion, opulence en langue Mulimba). Un autre campement de pêche qui jouxtait Yoyo était appelé « Lorenz Kombo». On disait donc pour désigner l’endroit « Yoyo na Lorenz » (Yoyo et Lorenz ». ce n’est qu’après avoir ouvert la piste qui va, à depuis Mouanko, à cet cet endroit que certains, pour des raisons diverses ont préféré retenir Yoyo 1 et Yoyo 2. Avant la piste, il y avait deux voies pour se rendre à Mbengue a Mulimba soit par la mer en passant par Eumba, Mbiako en terre Mulimba, soit on passait par la rivière « Mutonjè » après Eumba. Sans conteste Mulimba a les plus belles plages du Cameroun, depuis la pointe de Souelaba, jusqu’à Mombo ma Lote (l’embouchure du Nyong, sans oublier Epassè, Nyangadu, Mbenga Dikume, Yume, et meme Manoka (Mulèndè, du nom de celui qui le premier s’est intallé dans cette belle île Mulende a Ebong un Mulongo à Mulimba)….
« Pour vous y rendre, Partez en direction d'édéa et comptez deux heures de pistes. Après avoir traversé le péage unique de la localité, prenez la piste qui vous indique Mouanko : Il ne vous reste plus qu'à suivre la piste principale. Dépassez Mouanko et poursuivez vers Yoyo 1 puis Yoyo 2, la plage est juste là. »
Cette indication n’est valable que pour celui qui vient de Douala si on vient de Yaoundé, on n’atteint pas le péage. Au contraire, après le pont construit par les Allemand, on traverse un autre devant, le pont sur le bras mort de la Sanaga. On prend ensuite la première voie à gauche, vers la cité Bilalang et Ekitè. Cette voie continue jusqu'à Dizangue une autre terre Mulimba, colonisé par « Njanga, un Boongo à Mulimba » on suit ce chemin jusqu'à Mouanko puis Mulimba.
Venant de Douala, il est préférable, après avoir traversé le pont sur la Dibamba, de prendre à gauche dès qu’on attein le carrefour Mbongo. 50 à 60 km plus loin on traverse la ville de Mouanko pour entrer en terres Mulimba. Mulimba est d’ailleurs la dernière terre au bord de la mer.
« Il n'y a strictement rien à faire sur place, si ce n'est bronzer et se baigner. Prévoyez boissons et piquenique. Un parasol ne sera pas de trop car vous ne trouverez aucun arbre là-bas pour vous faire un peu d'ombre. Vous ne trouverez rien sur place juste cet endroit magnifique qui vous accueille à bras ouvert. »
Il y a de très belles structures d’accueil dans la ville de Mouanko. La meilleure est l’œuvre de Monsieur Albert Pamsi. Un très bel endroit, calme propre, de belles chambres spacieuses, de la belle cuisine sur commande. Prévoir 15 à 25 mille XAF par nuitée. Les plages sont situées à moins de 30 minute de Mouanko si on prend la voie terrestre, moins de 20 minute si on emprunte une embarcation de la mairie ou de la sous préfecture.
Il n'y a strictement rien à faire sur place, si ce n'est bronzer et se baigner. Faux il y a beaucoup de choses à découvrir. Une population est très accueillante, les pirogues de pêche aux miles couleurs, la faune et la flore avec des espèces rares, des plages très propre au sable couleur or, une eau de pure, un calme divin seulement troublé par les vagues qui viennent s’écraser sur la berge et le son du vent qui vient voua caresser l’épiderme, Un village, Mulimba, le seul endroit au monde où le sol est recouvert par un tapis de coquilles. Un peu en amont à Pongo-Songo, en face de Maria Mberg sur la rive droite de la Sanaga, vous pourrez visiter le sanctuaire des chimpanzés.