Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Regard Humanitaire

Regard Humanitaire

Action humanitaire - Population vulnérable - Impact durable

Le tourisme camerounais en plein bouleversement

Le tourisme camerounais en plein bouleversement

Les évènements à l’extrême-nord du pays ont complètement changé la carte touristique du pays. Cette région qui autrefois représentait le point central du tourisme local, a perdu sa notoriété en raison de la situation sécuritaire. Et, aujourd’hui ce nouveau contexte a permis le développement de nouvelles destinations qui attirent de plus en plus de touristes.

En 2010, le tourisme camerounais représentait 3% du budget d’investissement public avec 2,6 milliards de Fcfa de contribution au Produit Intérieur Brut (PIB). La région de l’extrême était alors l’axe principal de l’Etat en matière de revenus touristiques. Grâce à ses nombreux sites naturels notamment le Pic de Mindif et le Rhumsiki, un climat chaud et sec, des paysages de savanes, cette région était la première destination touristique au Cameroun. Plusieurs hôtels, dont une trentaine présents sur le site de réservation Jovago.com, ont pendant longtemps accueillis touristes et voyageurs avides de découverte. Sa position géographique, près du lac Tchad, aux frontières de plusieurs pays et ses sites naturels font d’elle une région unique à tout point de vue. La région est entrecoupée de massifs aux formes tourmentées et étranges tels que les sites pittoresques et enchanteurs des Kapsikis. Mais sa notoriété, elle le doit surtout à la présence du parc national de Waza, de loin le plus connu, le plus visité de tous les parcs de l’Afrique Centrale francophone.

Mais “Le malheur des uns fait le bonheur des autres comme dit le célèbre adage. Et cela se vérifie, avec le cas du septentrion. En effet, certaines régions du pays (l’Ouest, le Littoral et le Sud) se délectent des revenus du tourisme depuis que la région de l’extrême-nord est abandonnée par les touristes. Les nouvelles destinations se mettent sur leur 31 pour accueillir les touristes. A cet effet, d’autres localités sont promus par les agences de voyage. Les conseillés voyages proposent désormais d’autres localités aux touristes. Les destinations culturelles sont plus prisées actuellement. “Les touristes étrangers ou expatriés, sollicitent aujourd’hui, plus des destinations comme l’Ouest, l’Est et le Sud parce qu’elles proposent des sites plus dynamiques comme des chefferies, des chutes etc. Ils souhaitent visiter des lieux culturels et surtout les royaumes des peuples de l’Ouest” c’est ce qu’affirmait Cecile Motcheyo, conseillée voyage chez www.Jovago.com, premier site de réservation d’hôtels en ligne en Afrique.

Les chiffres ne sont pas encore disponibles mais il est évident que le tourisme a considérablement diminué dans le septentrion depuis le début des évènements qui secouent ladite région.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article