Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Regard Humanitaire

Regard Humanitaire

Action humanitaire - Population vulnérable - Impact durable

Soh Cameroun, l’autodidacte qui habille les peoples

Soh Cameroun, l’autodidacte qui habille les peoples

Parti de rien, il fait désormais parti de la classe de designers les plus sollicités de la place camerounaise. Avec à son actif une grande adhésion d’Hommes du showbiz, Soh Cameroun est désormais une référence en la matière de création vestimentaire.

La trentaine approximative, c’est un homme petit mais efficace qui répond au nom de Patrick Soh. Son patronyme est désormais une marque assez courue chez les artistes et professionnels des médias. Stanley Enow, Tizeu No Name, Les Feturists, Président Tchop-Tchop, Soflane Kegne… Ils sont nombreux à avoir été séduits par sa créativité et l’originalité de ses tenues. « Je suis vraiment ébahi par la qualité, mais surtout l’originalité des costumes qu’il confectionne », avère Bion Mebenga, manager d’artistes.

La particularité des vêtements de la marque Soh Cameroun (s’orthographie aussi « So… ») vient de l’alliage qu’il sait bien combiner entre les tissus ordinaires (jean, coton, cuir, laine…) et le tissu traditionnel, appelé « tissu Bamiléké ou tissu Bamenda ». Cette jonction matérielle a conféré un nouveau ton à tous les vêtements que le jeune designer confectionne dans son atelier situé dans la banlieue de New- Bell à Douala. Que dire donc de ses consommateurs ? « Le gens viennent de partout pour découvrir mes créations et les commandes se font sentir chez les gens de plusieurs classes », affirme le jeune créateur. Et pour cause, publicitaires, artistes, agences de mannequinat, touristes, entreprises et particuliers sont nombreux à adhérer à la mode made by Patrick Soh and branded Soh Cameroun.

Ça 10 ans que le créateur s’est proprement lancé dans le designer et la création vestimentaire. Pourtant, autodidacte et flls de couturier, il n’a pas toujours bénéficié de soutien ou d’encouragement de sa famille. A force de persévérance, Patrick Soh a tiré son épingle du jeu et dirige actuellement une entreprise employant sept personnes. Pour exporter au-delà des frontières ses œuvres, il s’est fait présent sur les réseaux sociaux et a créé une boutique online sur la marketplace kaymu.cm. « Il est important que les gens sachent que « So… » est « No Limit » et c’est une occasion de me faire connaitre d’avantage », confirme-t-il. Faisant partie des meilleurs créateurs de sa génération, le rêve de Patrick est plus grand et « difficile à expliquer » (d’après ses propres dires) et No Limit.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article